Photographie des aliments: voici nos conseils pour apprendre à photographier les aliments au mieux et manger comme un pro.

Table des matières

Les foodies sont passionnés de bonne nourriture, et les photos culinaires sont un excellent moyen de partager cette passion avec la famille et les amis sur les réseaux sociaux. Les foodies partagent leur goût du moment en ajoutant des commentaires, des notes, des trucs et des astuces ainsi que le nom d’un produit saisi directement depuis l’application de ledit produit. Toutes les critiques en amont pour préparer votre déjeuner, votre souper ou votre diner. Les hashtags préférés des amateurs de cuisine sont les suivants.

Si une image vaut mille mots, alors nous vivons à l’ère du grand roman américain. Et si les photos extravagantes de hamburgers juteux et de gâteaux colorés peuvent sembler frivoles à certains, elles sont d’une importance capitale pour d’autres.

Si vous êtes un amateur de cuisine, vous connaissez l’importance d’une bonne photographie de nourriture. Les propriétaires de restaurants, de boulangeries, de services alimentaires mobiles et d’épiceries réussissent en ligne parce que les internautes veulent voir ce qu’ils achètent. Les photos suscitent l’intérêt des gens et les incitent à acheter.

Vous avez un beau produit, alors pourquoi ne pas le capturer dans de belles photos ? Vous n’avez pas besoin d’engager un photographe professionnel ou d’acheter du matériel coûteux pour réussir vos photos de produits alimentaires. Ces conseils et idées simples vous aideront à prendre des photos de produits comme un pro.

Apprendre à mettre en valeur l’aspect esthétique des aliments par la composition, l’éclairage et le stylisme à travers:

  • La présentation: la façon dont la nourriture est servie.
  • L’éclairage: Cet hydratant de jour utilise la technologie de réflexion instantanée de la lumière pour créer un teint plus lumineux et plus lisse.
  • La mise en scène: l’histoire racontée par la photographie.
  • Le processus de retouche: Prendre de belles photos est la première étape de la retouche de votre photo en post-production.

Préparation des aliments à photographier

La photographie culinaire est un art lorsqu’il s’agit de servir les aliments de manière esthétique. Le concept peut sembler frivole au premier abord, car la saveur des aliments n’est pas affectée par la façon dont ils sont servis. Détrompez-vous, ce n’est pas le cas. La présentation de la nourriture dans une assiette, qui donne un plat savoureux, beau et délectable, peut avoir un effet significatif sur la façon dont quelqu’un perçoit son goût.

Les chefs cuisiniers passent beaucoup de temps à réfléchir à la manière de présenter leurs créations. Cette étude publiée par des membres du département de psychologie de la Montclair State University a révélé qu’une belle présentation gastronomique incitait les participants à accorder une note plus élevée à la saveur des ingrédients et au soin apporté à la cuisson du plat.

La présentation gastronomique est essentielle dans la photographie d’aliments, car le lecteur ne goûte pas le plat. Il est donc très important de transmettre visuellement la saveur et le caractère juteux des aliments. Ce livre explique comment styliser des plats pour une séance photo, en montrant ce qui donne de bons résultats, du simple instantané aux images stylisées de manière professionnelle. Il fournit également des conseils sur les ingrédients qui permettent de réaliser des photos appétissantes et sur la manière d’utiliser au mieux les accessoires et les accessoires.

Découvrez comment servir des aliments pour la photographie avec style. Voici quelques éléments à prendre en compte lors de la préparation de votre présentation culinaire:

1. Critères esthétiques

Photographier des aliments ou des plats naturels, comme une salade ou une soupe, n’est pas forcément ennuyeux ! Inspirez-vous de la nature et créez des décors originaux.

Si vous photographiez de la nourriture et que l’intention est de donner faim à votre public, il vous suffit d’utiliser une vitesse d’obturation rapide et de vous rapprocher. En revanche, si vous photographiez des plats plus élaborés – comme des verrines arc-en-ciel ou des gâteaux galaxie – la présentation doit être très soignée. L’attrait des photos de plats sophistiqués dépend principalement de l’harmonie des couleurs et de la précision des contours, comme ce serait le cas pour une peinture, une sculpture ou une illustration.

2. Choisissez la bonne surface

La nourriture est la partie la plus essentielle de tout rassemblement, alors dressez la table avec notre assortiment d’ustensiles de service et de cuisine. Les planches à découper en bois et les tables de pique-nique sont parfaites pour créer une atmosphère rustique et mettre en valeur les plats populaires faits maison comme la pizza, les hamburgers et les frites, etc. Les assiettes blanches sont idéales pour mettre en valeur les plats colorés. Veillez à choisir des assiettes qui conviennent à l’esthétique de la nourriture et qui rendent son attrait visuel pleinement apparent.

3. Symétrie

Il n’y a pas de règles précises en matière de stylisme alimentaire, tout dépend de vous et de votre créativité! Nous vous recommandons de commencer par servir les aliments au centre du plat ou du support et de styliser à partir de là pour vous assurer que tout est symétrique. Puis d’improviser à partir de là!

4. Réfléchissez comme un artiste

Les artistes peintres ont besoin d’un chevalet pour leurs tableaux, tout comme nos chefs ont besoin du bon ensemble d’outils pour créer de beaux plats. Notre collection de fontaines culinaires est parfaite pour tremper des sauces ou des garnitures et peut être utilisée comme centre de table pour divertir les invités.

Cet ensemble d’outils et d’accessoires facilite la disposition des aliments à photographier. Fréquemment utilisés par les photographes travaillant avec des appareils de cuisine, les outils et accessoires de ce kit vous aident à assembler méticuleusement les différents éléments de votre image culinaire. Le kit comprend une pince à épiler, des serviettes en papier, des cotons-tiges et d’autres accessoires indispensables à la photographie culinaire.

  Réussir une photo culinaire consiste à savoir jouer sur les différentes lumières , les contrastes et les textures des aliments. C’est aussi savoir mettre en scène son plat en fonction de sa présentation.

Éclairage

Que vous photographiez des aliments appétissants, des produits de grande consommation ou des bijoux, un bon éclairage est essentiel pour mettre en valeur les textures et l’harmonie des couleurs des ingrédients. L’éclairage doit être choisi en fonction des parties de l’aliment à mettre en valeur. Par exemple, vous pouvez vouloir mettre en valeur la jutosité d’une tranche de viande récemment cuite ou la texture fondante d’une belle tranche de fromage. Voici quelques éléments à prendre en compte lors du choix de votre installation d’éclairage:

1. Éclairage latéral

Vous avez besoin d’un éclairage latéral pour vous lancer dans le jeu ? Il est idéal pour jouer avec les ombres et faire ressortir les caractéristiques de texture des aliments tels que le pain, la viande et le fromage. C’est particulièrement important pour photographier des aliments composés d’ingrédients ayant des textures différentes, comme les sandwichs et les hamburgers.

2. Faites attention aux ombres trop prononcées

Les ombres sont parfaites pour montrer la texture ou faire ressortir les aliments dans l’assiette. Mais si les ombres sont trop sombres, les aliments peuvent paraître peu attrayants ! Si vous remarquez des ombres trop sombres sur votre photo, essayez d’ajuster l’angle de votre source de lumière ou de votre appareil photo pour les adoucir et faire mieux ressortir les textures des aliments.

3. Utilisez une lumière douce et diffusée

Lorsqu’il s’agit de photographie alimentaire, rien ne détruit plus rapidement une bonne photo que des ombres marquées. En général, évitez de photographier avec un éclairage général et utilisez plutôt plusieurs sources de lumière douce. Si vous utilisez la lumière naturelle comme source d’éclairage pour vos prises de vue, veillez à vous placer près d’une grande fenêtre par une journée assez nuageuse. Si vous prenez des photos dans un studio, utilisez une surface réfléchissante devant votre source de lumière principale et derrière votre plat pour réfléchir et diffuser la lumière.

4. Évitez l’éclairage de face

Lorsque vous prenez des photos d’aliments, il est important d’éviter l’éclairage frontal. Pour prendre les meilleures photos de nourriture possibles, utilisez toujours un éclairage latéral. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur la capture de la texture et des détails de vos ingrédients, ce qui donnera une image finale plus appétissante.

Mise en scène pour la photographie culinaire

Il n’y a pas de règle absolue à suivre en matière de stylisme alimentaire, mais vous pouvez commencer par quelques bonnes pratiques. Créez des textures alléchantes en utilisant des garnitures, des accessoires et des arrière-plans qui jouent sur la douceur ou la dureté de votre plat. Amusez-vous à explorer différents angles de prise de vue : photographiez de face ou essayez de passer à une vue de dessus ou à une vue en angle. Votre héros sera ainsi le centre d’attention. Et n’oubliez pas de continuer à vous entraîner!

1. Angles

Lorsque vous prenez une photo d’un aliment, coupez-le en deux et choisissez un angle latéral pour capturer le plus de détails possible.

Lorsqu’elles sont photographiées d’en haut, les salades, les noix et les graines sont mieux mises en valeur, car la vue aérienne illustre mieux les subtilités de la disposition des éléments.

La photographie alimentaire est un type de photographie commerciale, qui consiste à photographier des aliments pour les utiliser dans des publicités, des emballages, des menus ou des livres de cuisine. Bien qu’il y ait de nombreuses exceptions à cette règle, si vous voulez faire ressortir les meilleures textures et caractéristiques des aliments, essayez de les photographier de côté ou de dos.

2. Couleur

Prendre une bonne photo de nourriture peut être aussi simple que de trouver les bons angles et la bonne lumière. Mais comment faire pour que votre photo se distingue des autres? Chaque fois que vous prenez une photo, réfléchissez à la manière de jouer avec les couleurs. Analysez comment les couleurs de votre photo se complètent et contrastent entre elles, et comment elles influencent l’esthétique de votre photo. Essayez de compléter vos aliments avec des accessoires, des textures ou des motifs intéressants et des couleurs complémentaires, en veillant à ce que les couleurs restent équilibrées.

Des études montrent que certaines couleurs peuvent activer des réponses sensorielles du cerveau qui stimulent l’appétit. Les couleurs chaudes – comme les nuances de rouge, d’orange et de jaune – sont idéales pour stimuler l’appétit. Les nuances de vert peuvent donner à vos photos un aspect plus naturel.

Les aliments semblent peu appétissants sous une lueur bleue, alors évitez les couleurs froides. Si une myrtille profonde et un raisin violet profond peuvent ajouter une touche de couleur à votre composition, renforcez vos tons froids avant de les partager.

3. Profondeur de champ

Pour mettre en valeur vos plats et produits, vous allez devoir jouer avec la profondeur de champ. Ajuster votre profondeur de champ vous permet d’attirer l’attention sur plus ou moins d’éléments de votre composition et de mettre en valeur certaines parties des aliments. Pour une précision formelle, n’hésitez pas à déplacer votre collimateur sur l’élément que vous souhaitez mettre en valeur. De la même manière que certains angles de vue sont plus adaptés à la photographie de certains aliments, la profondeur de champ vous permet de mieux mettre en valeur certaines parties de l’aliment photographié.

Photographier des aliments est une science de précision. Testez différentes profondeurs de champ en jouant sur l’ouverture de votre diaphragme. Une grande ouverture n’est pas la seule option.

Retouchez vos photographies culinaires

Il n’est pas nécessaire d’être un photographe professionnel pour prendre des photos de produits. Une fois que vous aurez pris vos clichés, vous devrez utiliser un logiciel de retouche photo (gratuit ou payant) pour apporter de légers ajustements aux photos, en veillant à ne pas trop les retoucher. Cela dit, une modification minutieuse de la balance des blancs et de l’exposition donnera à vos photos un aspect plus professionnel et élégant.

Voici comment retoucher vos propres photos:

1. Augmentez la netteté et la détails

Avec un appareil photo stable et un bon éclairage, l’image devrait être suffisamment nette pour la plupart des usages. Toutefois, les paramètres de netteté permettront de mieux définir les bords et contribueront à une meilleure différenciation des différents aspects de l’image.

Les filtres de netteté de Photoshop et d’autres logiciels de retouche photo augmentent le contraste entre les pixels adjacents, ce qui donne à votre image un aspect plus net.

Le filtre de Netteté fournit trois options de réglage pour créer divers effets de netteté et de flou à l’intérieur du capteur photo:

  • Rayon: L’accentuation d’une image peut la faire paraître plus nette, plus claire et plus définie. Le rayon fait référence à la quantité de pixels entourant chaque bord qui sera affectée par le filtre. Si votre photo contient peu d’éléments de grande taille, nous vous recommandons de régler le rayon sur une valeur de 2. Pour une image comportant des éléments plus complexes et des bords mieux définis, nous vous recommandons de régler le rayon entre 0,05 et 1. Pour l’image ci-dessus, nous avons réglé le rayon sur 0,7 en raison des bords bien définis des plats.
  • Quantité: Le paramètre des bords spécifie la quantité de contraste qui sera appliquée aux bords de l’image. Il est généralement préférable d’utiliser la plus petite valeur pour la photographie alimentaire, sinon vos photos risquent d’acquérir un aspect granuleux, ce qui peut réduire l’attrait visuel des aliments.
  • Seuil: Ajustez le seuil pour déterminer la zone de l’image qui sera affectée par le filtre. Une valeur de 0 applique le filtre à l’ensemble de l’image. Lorsque vous ajustez le seuil, les zones à fort contraste deviennent plus nettes, tandis que les zones à faible contraste ne le deviennent pas.

2. Une touche de couleur pourpre apporte une fraîcheur au gire de feu et aux notes boisées.

Comme vous le savez peut-être déjà, la balance des blancs fait référence à la teinte des zones blanches de votre photographie. Selon la façon dont la balance des blancs est réglée, la teinte de votre image peut devenir plus “chaude” ou plus “froide”.

Les différents logiciels d’édition vous permettent de régler la balance des blancs de différentes manières. Dans Photoshop, vous pouvez régler la balance des blancs de votre image en la sélectionnant et en allant dans Paramètres > Balance des couleurs.

3. Ajustez la luminosité et le contraste

Le contraste désigne la séparation entre les zones les plus sombres et les plus claires de votre photographie. Augmenter le contraste entre les zones claires et les zones sombres de l’image améliore la netteté, mais peut aussi donner un aspect peu naturel. Si vous avez déjà vu un portrait dont l’arrière-plan est blanc mais les traits sont noirs, c’est un exemple de contraste excessif.

L’ajustement de la luminosité et du contraste de vos photos peut se faire de différentes manières selon le logiciel d’édition que vous utilisez. Dans Photoshop, il suffit d’aller dans Calque > Nouveau calque de réglage > Luminosité/Contraste pour faire apparaître un panneau avec deux curseurs correspondants. Ces curseurs vous permettront de régler la luminosité et le contraste respectivement.

Mettez en valeur la diversité des couleurs, des contours et des ombres de votre photo grâce à une légère augmentation de la luminosité et du contraste. Ce filtre soigneusement conçu vous aidera à atteindre cet objectif, et vos photos auront plus de profondeur et seront plus agréables à regarder.

4. Ajustez la saturation

Une légère augmentation de la saturation constitue l’étape finale du processus de retouche. La saturation fait référence à l’intensité des couleurs de votre photo. Lorsque vous désaturez une photo, les couleurs deviennent plus sourdes et moins vives, tandis que des niveaux plus élevés introduisent une vibration et une brillance supplémentaires dans les couleurs.

L’une des techniques les plus importantes que les aspirants photographes culinaires peuvent maîtriser est la couleur. Des couleurs vives et saturées donnent l’impression que la nourriture est plus attrayante. Pensez à la couleur intense d’une tranche juteuse de pastèque ou au jaune vif d’un ananas. Une légère augmentation de la saturation dans une photo de nourriture est un excellent moyen d’animer les couleurs et de rendre la nourriture encore plus appétissante.

Conseil final: soyez créatif

La bonne nouvelle est que votre plat peut être à la fois délicieux et photogénique. La mauvaise nouvelle est que la photographie culinaire est un art, pas une science exacte. Nous venons de vous présenter quelques-unes des meilleures techniques pour capturer des photos de nourriture alléchantes, mais n’hésitez pas à explorer d’autres filtres, techniques d’éclairage et mises en scène qui peuvent faire briller vos images de manière créative.”

Les aliments et les plats peuvent être présentés d’innombrables façons. Osez essayer de nouvelles choses. Par exemple, faites des desserts en forme d’animaux, ou formez des paysages avec vos ingrédients. Même si le résultat final ne ressemble pas exactement à ce que vous aviez prévu, vous vous surprendrez toujours à créer un plat amusant et délicieux.

En tant que photographe culinaire, il est normal de se sentir intimidé lorsqu’on essaie de cuisiner ou de cuire quelque chose que d’autres ont créé, car ils donnent l’impression que c’est plus facile que ça ne l’est. Cependant, que vous soyez un photographe culinaire débutant ou expérimenté, le succès de vos photos culinaires dépendra largement de l’originalité de votre approche. Plus elle sera innovante, plus vous aurez de chances de susciter l’intérêt des personnes qui consultent leurs flux sociaux. Au final, il s’agit de capter l’attention des gens en parvenant à stimuler visuellement leurs papilles.